Un observatoire du bonheur à Nantes. L’idée originale a été proposée par Francis Mizio. L’ancien journaliste de Libération travaillera pendant 8 semaines sur ce projet accompagné de 23 étudiants en information-communication de l’Université de Nantes.

Pour Francis Mizio, l’observatoire du bonheur veut être, avant tout, un véritable indicateur du bonheur sur la région nantaise. Cette idée un peu folle survient à Francis Mizio après une déclaration du roi du Bhoutan. Agacé face aux indicateurs économiques et statistiques, le roi réclame des chiffres sur le Bonheur National Brut.

Ce travail, de longue haleine, sera consultable sur un site internet. « L’observatoire du bonheur sera un véritable site ressources pour tous », d’après Francis Mizio.

Sommes-nous heureux à Nantes ? Verdict à la fin du printemps. Un résultat qui réconfortera ou inquiétera les dirigeants politiques et économiques de la région nantaise, qui ne manqueront pas d’analyser à la loupe cette étude.

Francis Mizio répondait aux questions de Marie Le Roch.

Site internet de Francis Mizio :

Francis Mizio’s PinkFlamingo

Francismizio.net

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.