Depuis le 1er octobre, le cours des 50 otages à Nantes est devenu une zone a trafic limité.

Cette restriction intervient dans une politique plus large de réduction de la circulation automobile en centre-ville.

Nantes n’est pas la seule ville européenne a vouloir chasser les voitures de son centre. Utrecht aux Pays-bas adopte une politique similaire.

Florent Papin s’est donc interrogé sur cette volonté publique présente à l’échelle locale et européenne.

 

Source Photo: Nicola Otto Botton.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.