Le tri ‘sac est un mode de collecte sélective mis en place dès 2007 dans les quartiers Michelet, Bellamy ou encore Beaujoire. Elargi aux quartiers Malakoff, Breil, et une partie de Bellevue en 2008, le tri sélectif ne s’est pas étendu au grand centre-ville de Nantes, ce qui exclut entre 40 000 et 50 000 personnes sur les 600 000 habitants de Nantes Métropole. Le tri’sac ne fera son apparition en centre-ville qu’en 2013. Par ailleurs, la déchetterie de la Prairie aux Mauves est au maximum de ces capacités, il lui manque une deuxième chaîne de tri, qui ne pourra être construite qu’au moment du renouvellement de la délégation du service public en 2012.

L’opposition propose des solutions

Afin d’améliorer le tri sélectif des déchets à Nantes, l’opposition municipale, incarnée par le groupe Ensemble pour Nantes, suggère le recours à la redevance incitative au poids, c’est-à-dire un mode de facturation du ramassage des ordures ménagères calculé directement sur le service rendu, comme pour le gaz, l’eau et l’électricité. Plus un habitant accumule les déchets, plus sa redevance sera élevée. Cette initiative a déjà cours dans plusieurs villes de France, comme par exemple à la Roche-sur-Yon en Vendée. Une autre proposition du groupe Ensemble pour Nantes consiste à rendre payant l’acquisition des sacs bleus du Tri’sac. En effet, les sacs jaunes rassemblent les déchets à recycler (plastique, carton), ils resteraient gratuits. Par contre, les sacs bleus sont utilisés comme des sacs poubelle ordinaires, recueillant des déchets non-recyclables, ceux-là deviendraient donc payants comme n’importe quel sac poubelle.

Au micro d’Alice Bordage, Julien Bainvel, membre du groupe d’opposition municipale « Ensemble pour Nantes » et élu du quartier Breil-Barberie, chargé des questions environnementales.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.