Christophe Clergeau est l’invité de la semaine chez SUN


27 jours, c’est le délai qui nous sépare du premier tour des élections régionales. Les ligériens décideront le 6 décembre de l’orientation politique des Pays de la Loire pour les six années à venir. Comme chaque lundi matin, Clémence de Sagazan reçoit un candidat aux prochaines élections régionales dans son émission SUN Politique. Aujourd’hui c’est Christophe Clergeau, tête de liste PS qui est l’invité de la radio nantaise.

Vice-président de la région des Pays de la Loire aux côtés de Jacques Auxiette depuis 2010, il siège au Conseil Régional en tant qu’élu dépuis 2004 et conduit actuellement la liste PS pour les élections régionales. Il souhaite incarner une vision positive de l’avenir pour la région dont il croit aux atouts.

Depuis la présidence de Jacques Auxiette en 2004, la dette a été multipliée par trois. La gauche a emprunté au nom de l’investissement. Selon Christophe Clergeau la région est néanmoins très bien gérée et est en mesure de rembourser cette dette. La dette a augmenté mais les biens collectifs pour répondre aux besoins sociaux ont augmenté : création d’emploi et formation des jeunes. Tout cela en fait une région dynamique.

Notre-Dame-des-Landes : Christophe Clergeau est en faveur de ce projet qu’il défend. Il l’argumente en insistant sur le fait que le trafic aérien va se développer car les besoins de déplacements des populations est de plus en plus puissant. Pour Sophie Bringuy, aucun rapprochement ne sera envisageable si le projet NDDL n’est pas remis sur la table : c’est une réelle division de la gauche autour de ce dossier. Christophe Clergeau propose cependant que malgré leurs divergences, ils doivent avancer ensemble pour préparer l’avenir de la région. Notre-Dame-des-Landes est un dossier important mais ce n’est pas le dossier central des élections régionales.

Ses propositions pour la région : assurer l’égalité entre les territoire en : mettant en place la présence des médecins et des maisons de santé sur tous les territoires, en créant une carte unique transport pour se déplacer plus facilement et  lançant la gratuité des transports scolaires. Pour l’emploi, il propose un contrat sur mesure entre chômeurs et patrons. Il faut aider les entreprises à mettre en place des formations pour lutter contre le chômage.

 

Retrouvez l’intégralité de cette émission ici ainsi que toutes les autres interviews de Clémence de Sagazan sur le site de SUN radio.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.