Le président de la République s’est déplacé à Saint Nazaire le 25 janvier dernier, en visite aux chantiers navals STX. Ce déplacement a été pour Nicolas Sarkozy l’occasion d’annoncer l’implantation d’un parc éolien off-shore en Loire-Atlantique.

Dans le cadre d’un grand appel à projet lancé par l’Etat quelques mois auparavant, le conseil régional des Pays de Loire avait proposé deux sites marins, dont l’un en Loire-Atlantique et l’autre en Vendée. Au-delà de la simple volonté de se doter de deux parcs, ces deux propositions visaient à encourager l’installation d’une réelle filière génératrice d’emploi, notamment pour les îles d’Yeu et de Noirmoutier.

L’ancien conseiller général de Vendée, Philippe de Villiers, s’est toujours positionner contre les éoliennes en mer dans son département, et d’aucuns soupçonnent l’abandon de ce projet par l’Etat comme étant un geste de courtoisie du président de la République envers De Villiers suite au départ de ce dernier.

A l’issue de la visite présidentielle à Saint Nazaire le 25 janvier dernier, les responsables politiques, tant au niveau local que national, ont relativisé l’éviction du site de Vendée parmi les projets retenus par l’Etat.

Quelques temps auparavant pourtant, la région Pays de Loire s’était très fortement mobilisée pour le maintien de cette installation, comme témoigne cette interview d’Emmanuelle Bouchaud, réalisée par Michael Rakotoarson pour la Radio Prun’.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.