Situé sur l’île de Nantes, à quelques pas du pont Eric Tabarly, le Bâtiment Basse Consommation répond à un plan d’urbanisme soutenu par la Commission européenne. En 2003, suite au projet européen Concerto, l’agglomération nantaise s’était engagée à développer la performance énergétique dans ses opérations de renouvellement urbain.

L’ouvrage, de son nom « La Perle Noire », primé par l’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, comprend 43 logements sociaux collectifs. Mais le vrai plus pour les locataires, c’est la promesse d’une facture en énergie revue à la baisse.

Bruno Bataille, directeur général de la SAMO, entreprise sociale pour l’habitat et partenaire du projet, explique cette baisse des coûts par deux raisons majeures. La structure du bâtiment tout d’abord, « plus compact et d’une forme plus simple, l’ouvrage permet d’éviter les échanges avec l’extérieur et donc les déperditions thermiques ».

Autre raison, l’accès à un coût de l’énergie moins élevé. Le bâtiment alimenté par le réseau de chaleur Beaulieu Malakoff, fournit par la centrale d’incinération Valoréna, bénéficie d’un niveau de tarification très bas. Les locataires devraient ainsi pouvoir bénéficier d’une réduction à hauteur de 25% sur leur facture en énergie.

Montant estimé du projet, 5 183 000 euros subventionné en partie par l’Etat, Nantes Métropole et la Commission Européenne. Ce premier bâtiment s’inscrit dans un plan d’urbanisme qui devrait concerner entre 4 500 et 5 000 nouveaux logements d’ici 2016.

Parmi les autres projets en cours dans cette même zone : l’aménagement des berges de la Loire en promenade et l’ouverture d’un lycée polyvalent international qui ouvrira ses portes en 2014, à 1 500 élèves. Quant à l’inauguration du pont Eric Tabarly, elle est d’ores et déjà prévue pour le 17 juin prochain.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.