Moins d’une semaine après la fin de la COP21 et à l’heure où chaque français jette en moyenne 20 à 30 kg de nourriture par an, une loi contre le gaspillage alimentaire va être votée dans deux mois.

Chloé Avoiron pour L’Autre Radio, rencontre Guillaume Garot, député PS de la Mayenne et ancien ministre de l’agroalimentaire investit dans cette lutte.

Il propose une loi pour remédier au gaspillage alimentaire. Pour lui, c’est une folie de continuer à gaspiller des denrées alimentaires lorsque l’on sait que 1 milliards d’être humains meurent de faim sur cette planète. Il faut donc agir concrètement.

En 2013, il avait mis en place un pacte national entre grandes surfaces, entreprises, associations et collectivités dans le but d’agir contre le gaspillage alimentaire sur la base du volontariat. Malgré cette bonne initiative, Guillaume Garot souhaite aller plus loin pour que les pratiques contre le gaspillage deviennent la norme, la règle commune pour tous.

Ce qu’il propose dans cette loi : 

– Prévenir le gaspillage alimentaire en évitant la production de surplus.

– S’il y a du surplus, la nourriture ne sera pas jetée mais donnée à des associations de solidarité.

– La javellisation de denrées consommables sera interdite et pénalisée par la loi.

– Un grand travail de sensibilisation avec les enfants devra être mené afin qu’ils comprennent les enjeux environnementaux du gaspillage alimentaire. 

– Sur le plan local, la loi prévoit aussi une mobilisation des acteurs de la chaîne alimentaire afin de les fédérer ensemble pour faire reculer ce fléau.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.