Dans le cadre des élections régionales, qui auront lieu les 6 et 13 décembre 2015,  Clémence de Sagazan reçoit Sophie Bringuy, candidate Europe Ecologie Les Verts (EELV), chez SUN. Cette juriste de 35 ans est aussi Vice-Présidente en charge de l’Environnement au Conseil Régional. 

Sophie Bringuy a décidé de se présenter sans le Parti Socialiste au premier tour. Elle précise que le projet écologiste n’est pas le projet socialiste.
Si elle est élue, Sophie Bringuy s’engage à créer 45 000 emplois en Pays de la Loire d’ici à 2020. 25 000 seraient créés dans la réparation et la maintenance, 4 000 dans la rénovation énergétique des bâtiments, 13 000 dans la transition énergétique et 3 500 dans l’agriculture biologique. 

Les transports sont aussi une priorité pour la région. Cette juriste du Mans n’est pas vraiment favorable à la gratuité des transports scolaires proposée par Christophe Clergeau (le candidat PS). Sophie Bringuy souhaite plutôt raccourcir le temps de trajet à 35 minutes maximum. Pour eux la priorité est de diminuerle temps de trajet car aujourd’hui des jeunes ont plus de trois heures de transports aller/retour par jour pour aller au collège. Pour cela, elle veut mettre à disposition des cars «plus petits» et «plus maniables».

La candidate EELV propose aussi de mettre en place un revenu minimum de 452 euros pour les 16-26 ans qu’elle baptise le «Revenu Garanti Jeune». Selon la candidate, 5 000 jeunes vivent aujourd’hui dans la précarité. 

En vue de la COP21, la conférence internationale sur le climat, le dossier du futur aéroport de Notre Dame des Landes n’a pas de sens pour Sophie Bringuy . « On est ridicule, avance-t-elle. Le jour où la France accueille la grande conférence sur le climat, on veut mettre en place un aéroport qui détruit une zone humide qui joue des rôles en terme de régularisation.» Elle demande la remise à plat du dossier et le lancement immédiat d’une étude indépendante sur l’optimisation de Nantes Atlantique (l’actuel aéroport). Selon elle, si Christophe Clergeau, candidat Ps, n’accepte pas cette étude, une alliance entre les deux partis ne serait pas envisageable au second tour. 

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.