Depuis peu, une vague de froid glacial s’est abattue sur la région, et sur toute la France. L’hiver commençait pourtant sous un air presque printanier… Le choc est d’autant plus rude. Mais pour qui est-il le plus rude ? Les victimes du froid sont souvent des sans-abris, premières victimes de cette baisse de température et les médias en parlent peu.

Comment vivent-ils cette arrivé du froid ? Ont-ils peur ? Y’a-t-il déjà eu des victimes du froid parmi leurs connaissances?

Autant d’interrogations que deux jeunes journalistes de Prun’ ont posé et auxquelles ils ont répondu. Tous étaient d’accord sur un point : le froid, même difficile à supporter, ils en ont l’habitude. Car ce n’est malheureusement pas la seule difficulté rencontrée. Les problèmes de logement ou avec la police sont monnaie courante lorsqu’on vit dans la rue. Mais de ça, ils en parlent peu. Loin des clichés et des idées reçues que l’on pourrait avoir sur eux, ils se sont montrés très accueillants avec les deux jeunes reporters.

Quelles sont les mesures prises pour leur venir en aide ?

Des mesures ont été prises comme ouvrir des gymnases aux sans-abris lors des nuits très froides. Le Samu social est très actif, et va à la rencontre des sans-abris pour leur trouver un toit, leur donner des couvertures et des duvets, surtout en hiver. Mais toutes ces mesures sont temporaires, et ne résout en rien leur situation. Selon la fondation Abbé Pierre, les problèmes de logement (pas seulement pour les sans-abris, mais aussi les logements insalubres, dépourvus des normes de sécurité, etc.) concernent plus de 8 millions de personnes en France. Un chiffre alarmant !

Reportage enregistré par Anne Coleman et Louis Pouvreau début février auprès des sans-abris.

Retour aux podcasts Télécharger 0
nop
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.