La Chine verte, une discussion avec Roland Depierre


 

Roland Depierre est professeur de philosophie et de civilisation chinoise. Il a enseigné et vécu près de sept années dans une Chine marquée par de profondes mutations politiques et sociétales. Membre de l’association Reflets du cinéma Chinois, il revient, au cours d’un entretient avec Charlotte Farouault de Sun Radio, sur le choix de cette thématique « verte », reflet des préoccupations du pays et de ses habitants en matière d’écologie en cette année de Conférence mondiale sur le climat. C’est ce thème que le Festival Reflets du cinéma Chinois avait choisi de mettre en avant, lors de l’édition d’avril dernier à travers le regard de 11 réalisateurs. Au travers de sa programmation, Reflets du cinéma Chinois a voulu comprendre comment le cinéma chinois contemporain aborde ses questions environnementales, et de quelles manières les Chinois, politiques ou simples citoyens accueillent, et parfois contestent, les solutions proposées.

Journaliste issue d’une formation en spécialisation cinéma, Charlotte Farouault a cultivé au fil de ces premières années d’expérience un goût prononcé pour toutes les thématiques liées aux populations aussi bien en termes économiques, politiques, environnementales qu’en droit de l’homme. La culture sous toutes ses formes lui semble un vecteur intéressant dans la transmission et l’information des auditeurs, vers la mise en place de débat sur des sujets intemporels et/ou d’actualité. Chaque mercredi matin elle consacre une pastille de 15 minutes à cette initiative.

Photo: © Charlotte Farouault

Roland Depierre est professeur de philosophie et de civilisation chinoise. Il a enseigné et vécu près de sept années dans une Chine marquée par de profondes mutations politiques et sociétales.

Membre de l’association Reflets du cinéma Chinois, il revient, au cours d’un entretient avec Charlotte Farouault de Sun Radio, sur le choix de cette thématique « verte », reflet des préoccupations du pays et de ses habitants en matière d’écologie en cette année de Conférence mondiale sur le climat.

C’est ce thème que le Festival Reflets du cinéma Chinois avait choisi de mettre en avant, lors de l’édition d’avril dernier à travers le regard de 11 réalisateurs. Au travers de sa programmation, Reflets du cinéma Chinois a voulu comprendre comment le cinéma chinois contemporain aborde ses questions environnementales, et de quelles manières les Chinois, politiques ou simples citoyens accueillent, et parfois contestent, les solutions proposées.

Journaliste issue d’une formation en spécialisation cinéma, Charlotte Farouault a cultivé au fil de ces premières années d’expérience un goût prononcé pour toutes les thématiques liées aux populations aussi bien en termes économiques, politiques, environnementales qu’en droit de l’homme.

La culture sous toutes ses formes lui semble un vecteur intéressant dans la transmission et l’information des auditeurs, vers la mise en place de débat sur des sujets intemporels et/ou d’actualité.

Chaque mercredi matin elle consacre une pastille de 15 minutes à cette initiative.

Photo: © Charlotte Farouault

Retrouvez plus d’informations et un script détaillé par ici.

Le lien vers le projet de l’AMARC.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.