L’Institut de veille sanitaire et la Mutuelle Sociale Agricole ont publié les premiers chiffres concernant le taux de suicide chez les agriculteurs. Reconnue clairement comme la première catégorie socioprofessionnelle impactée par ce phénomène avec plus d’un suicide par jour en moyenne, la filière agricole en France fait figure de grande oubliée sur la question des préventions dans ce domaine. Les causes de ce taux élevé ne diffèrent généralement pas des cas de suicide chez les autres catégories professionnelles : stress au travail, grandes difficultés économiques, surmenage

La publication de ces données est une étape encourageante pour les syndicats agricoles, qui luttent depuis des années pour faire connaître ce fléau. Les responsables syndicaux attendent maintenant une étude approfondie et une recherche pertinente de solutions, afin d’endiguer cette vague inquiétante de suicide.

 

Catherine Laillé, président départementale de la Coordination rurale, syndicat agricole minoritaire, s’est exprimé sur les ondes de la Radio Prun’ le 1er février dernier.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.