Parité Hommes/Femmes : une lutte permanente pour le parti socialiste en Loire-Atlantique


Hier, s’est déroulé le dernier jour des dépôts de candidature des élections cantonales au sein du parti socialiste. La question de la parité était donc à nouveau d’actualité. Pour la première fois, il semblerait y avoir autant de candidatures féminines que masculines. Seulement, par tradition, les femmes se voient déléguer des secteurs tels que la culture ou bien encore l’éducation. Une situation que regrette Fabienne Renaud, secrétaire fédérale à la parité au parti socialiste de Loire-Atlantique.

Pour l’occasion, Geneviève Couraud, membre de l’observatoire national de la Parité, était présente à Nantes. Elle a pu réagir au projet de réformes des conseils territoriaux prévu à l’horizon 2014. D’après des travaux de l’Observatoire, ce mode de scrutin uninominal à deux tours serait sans aucun doute négatif pour les femmes. Et pour cause, elles ne représenteraient que 17% d’élues sur le territoire. Un pourcentage trop faible pour que les femmes soient entendues. En effet, il est dit qu’un groupe politique est influent à partir du moment où il représente 30% du vivier total

Par ailleurs, Geneviève Couraud s’est exprimée sur la polémique qui fait l’actualité cette semaine : la réforme des retraites. Pour elle, ce projet réduit « à l’invisibilité » tout ce que les femmes ont pu entreprendre dans leur vie. Compte-tenu de leurs carrières hachées, ponctuées de temps partiels et de congés maternités, elles seront les premières à être dans l’obligation de travailler jusqu’à l’âge de 67 ans.

Eugénie Cohen

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.