Squatter le lieu-dit « Le Fouloir » situé sur la commune de Saint-Herblain à quelques encablures de Nantes, tel était le quotidien des douze occupants du lieu depuis cinq ans.

Décembre 2006, la première soirée s’organise. L’endroit devient la résidence principale de ses habitants et  le théâtre de soirées estampillées « Fouloir ». Studio de répétitions, atelier mécanique, atelier sérigraphie sans compter la piscine où se produisent les groupes… Au total, plus de 200 groupes se relaient dans des styles tout aussi variés. L’approche se veut alternative, parfois politisée avec le souhait de rendre accessible à tous ce lieu atypique et indépendant. L’association revendique 3000 adhérents, spectateurs de tout bord. Si les habitués du lieu adhèrent au projet, ils vont désormais devoir se résigner malgré les démarches encourues pour légaliser l’occupation des douze résidents.

Le 14 janvier prochain, ces mêmes occupants du Fouloir vont être expulsés. Après une première procédure d’expulsion établie, l’association « Une famille un toit » propose le rachat du Fouloir contre un loyer modéré. Le compromis de vente signé, la mairie de Saint-Herblain ne souhaite pas donner son accord et le délai d’expulsion est dès lors reporté au 14 janvier.

Pour faire place au Fouloir, un projet de construction de logements sociaux est envisagé par la mairie de Saint-Herblain. De son côté, l’association lance un appel à soutien sur son myspace et organise deux soirées les 7 et 8 janvier 2011.

Au micro de David Baudry, Etienne et Mélissa, tous deux membres de l’association et occupants des lieux dans le cadre des matinales de Prun’ du mardi 4 janvier 2011.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.