La Ligue des Droits de l’Homme de Nantes tire la sonnette d’alarme


Droit au logement, abus policiers, droits des étrangers, le constat est alarmant pour la délégation nantaise.

 

Place de la Manufacture à Nantes, la Ligue des Droits de l’Homme tient deux permanences. L’une est dédiée aux droits des étrangers, l’autre destinée aux citoyens qui se posent des questions sur leurs droits. Les membres de l’association s’occupent pour certains des permanences et des droits des étrangers, d’autres font partie de collectifs tels que la plateforme « ONG Palestine » ou encore « ni pauvres, ni soumis ». Tous font la demande de mesures immédiates pour faire face à l’urgence sociale.

L’association dénonce les atteintes aux droits du logement ou encore certains abus policiers au cours des manifestations anti-aéroport. La Ligue des Droits de l’Homme observe également que les droits civils et sociaux sont mis à mal. Il y aurait 21 morts de la rue en 2011, ils étaient 19 en 2009. Par ailleurs, la permanence dédiée aux étrangers est surchargée alors même que les citoyens qui rencontrent des difficultés dans l’exercice de leur droit se font beaucoup plus rares, peut-être à cause d’un sentiment de résignation ou de renoncement.

Trois axes de travail

L’égalité des droits et la lutte contre les discriminations constituent un des thèmes à travailler, notamment en ce qui concerne les droits des étrangers, des Roms, le droit des femmes ou encore le droit au logement. Il est également nécessaire de défendre les libertés, quelles qu’elles soient. Le dernier axe de travail concerne la mondialisation et la solidarité internationale, c’est-à-dire la contribution à la Maison des citoyens du Monde, à la plateforme des ONG (Organisation Non Gouvernementale) pour la Palestine entre autres.

 

Des actions à venir

La section nantaise de la Ligue participe à la démarche autour du Pacte pour les droits et la citoyenneté signé par un ensemble d’organisations associatives et syndicales. Des sessions de formation/échange sur l’idée « réfléchir pour agir » seront mises en places par la section locale de la Ligue des Droits de l’Homme.

La prochaine Assemblée Générale de la section aura lieu le 19 novembre, place de la Manufacture. Et le 1er décembre prochain se tiendra au Lieu Unique un débat dans le cadre des Journées Nationales de la Prison.

Annie Richard, présidente de la section nantaise de la Ligue des Droits de l’Homme au micro d’Alice Bordage.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.