En 2011 et 2012, la gendarmerie va devoir faire face à un renouvellement de ses effectifs, dû à de nombreux départ en retraites et à un turn over des effectifs. Cette année, c’est pas moins de 9500 militaires qui seront nécessaires au bon fonctionnement de l’institution.

 

Deux types de postes sont proposés: celui d’adjoint volontaire et celui de sous-officier.

Les adjoints-volontaires sont les plus recherchés (7 000 postes). Pour se présenter, il suffit d’avoir entre 17 et 26 ans, sans distinction de sexe ou de diplôme. Les contrats proposés sont des CDD de 2 ans renouvelables une fois pour 3 ans, soit 5 ans de contrat.

Avant d’être acceptés, les candidats doivent passer des tests psychotechniques, de connaissance générale, de compréhension de texte et un entretien de motivation.

Les épreuves de sélection ont lieu toute l’année, généralement trois mois après le dépôt de candidature. La rémunération varie entre 820€ et 970€ net par mois plus 215 euros de prime d’alimentation pour un célibataire.

 

Pour devenir sous-officier, les conditions d’accès sont plus restreientes. Il s’agit de devenir élève gendarme durant 12 mois avant d’être affecté à un poste précis. Les candidats doivent avoir entre 18 et 36 ans, sans distinction de sexe ou de diplôme. Les épreuves de sélection comportent des tests de mathématiques, de redaction, de connaissances générales, une dictée, un entretien avec un officier, un test psychotechnique ainsi qu’une epreuve sportive. La rémunération pour un célibataire est de 1 417€ net en école et de 1 668€ net en affectation.

 

Pour plus d’informations, consulter le site lagendarmerierecrute ou le poste de gendarmerie le plus proche.

 

Au micro de Colette Mahé, le Colonel Julien détaille les modalités d’inscription.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.