Dernier club de Pro B à se mettre en évidence sur le marché des transferts, l’Hermine de Nantes est en train de façonner une équipe compétitive pour la saison prochaine. Sur les cinq recrues annoncées, quatre connaissent déjà la seconde division française.

Après l’échec que fut le recrutement de Jordan Morgan en début de saison dernière, le club nantais n’a pas voulu jouer à l’entre-deux cet été lors du mercato. Pour cette raison, Pierre-Yves Bichon et Thierry Cabannes, en charge du recrutement, ont misé sur des certitudes. Des joueurs capables d’occuper la raquette, aussi bien offensivement que défensivement, afin de libérer l’espace pour les artificiers longue distance que sont Valentin Bigote et Alexis Desespringalle.

Surtout qu’aux postes clés que sont ceux d’ailiers et de pivot, les nouveaux venus sont des joueurs d’expérience. Que ce soit Laurence EkperiginChristopher McKnightVafessa Fofana ou  Guy-Marc Michel, tous ont su montrer leur potentiel l’année dernière dans ce championnat de plus en plus serré.

La seule interrogation restante repose sur Joe Dean Shaw. L’Américain de 29 ans évoluait depuis six années en Autriche, où le niveau du championnat reste faible. Une incertitude balayée d’un revers de manche par Pierre-Yves Bichon, vice-président de l‘Hermine de Nantes en charge du sportif, « en Coupe d’Europe (ndlr : avec Kapfenberg), il a aussi montré qu’il était capable de rivaliser avec des équipes françaises et sa longévité en Autriche nous assure que c’est un joueur stable. »  

Recrutement ambitieux pour objectif raisonné

Avec ce recrutement, Pierre-Yves Bichon, assure que le club est désormais « ambitieux de manière raisonnable » sans se mettre « une surpression avec un effectif plaisant sur le papier« . Pour l’heure, l’objectif reste encore d’atteindre un Top 5 à l’issue de la saison régulière. Cette place en haut du classement permettrait aux Nantais d’être dans une situation favorable pour les playoffs.

Une mission que devra réaliser Franck Colineau dont le contrat a été prolongé pour une saison avec une autre en option. L’entraîneur nantais avait pourtant fait ses aux-revoirs lors du dernier match à Mangin-Beaulieu, mais le fait que Philippe Hervé s’engage avec Cholet a contrarié les plans de ses dirigeants. Même si Pierre-Yves Bichon préfère voir une marque de confiance plutôt qu’un choix par défaut. Mais le cadre de l’Hermine n’oublie pas de mentionner que tout le monde devra progresser individuellement ou collectivement.

Si l’Hermine de Nantes vient de réaliser des gros coups sur le marché des transferts, celui-ci n’est pas encore terminé. Les blancs et bleus sont toujours à la recherche d’un meneur de jeu pour la saison prochaine, comme le souligne Pierre-Yves Bichon, vice-président de l’Hermine de Nantes, en charge du sportif.


Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.