Jocelyn Mathubert, tête de liste UPR en Vendée, se présente aux élections régionales. A 30 ans, cet agriculteur maraîcher propose, sous le prisme du parti qu’il représente, de sortir de l’Union Européenne, de l’Euro ainsi que de l’OTAN.

L’Union Populaire Républlicaine est un parti jeune créé lors du 25ème anniversaire du traité de Rome, en 2007. Ce parti se développe toutefois assez rapidement puisqu’il compte désormais plus de 9 000 adhérents en France. L’UPR ne se place ni à gauche ni à droite sur l’échiquier politique. Pour rassembler les français, les militants UPR souhaitent laisser de côté les sujets de société faisant débat à savoir : la question des réfugiés, le mariage pour tous ou encore le nucléaire. Pour eux, la priorité n’est pas de s’exprimer sur ces questions mais plutôt de se centrer sur le nécessaire qui est la sortie de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN.

En revanche, ils préfèrent se décrire comme un mouvement de libération nationale plutôt que comme un parti souverainiste. Ils luttent pour conserver leur identité française, nationale et lutter contre l’hégémonie européenne et américaine.

Cette interview relate également les priorités de ce jeune parti en termes d’emplois, de transports et d’infrastructures pour la région des Pays de la Loire.

 

 

 

 

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.