Depuis le 5 juillet, le département de Loire-Atlantique a fait entrer en vigueur des mesures de restrictions sur les prélèvements de certains cours d’eau. Un nouvel arrêté préfectoral, en date du 23 juillet, étend les mesures déjà prises aux réseaux d’eau potable.

Ainsi, les usagers alimentés en eau potable par les nappes phréatiques de Massérac et Saint-Gildas des bois doivent en limiter leur consommation pour des usages  »non prioritaires ». Si la plupart des nappes dans le département sont à un niveau moyen, les deux nappes du secteur de Massérac et Saint-Gildas des bois voient leurs niveaux chuter rapidement.

Pour Jany Larcher, de la Direction départementale des Territoires et de la Mer, il s’agit avant tout d’une décision préventive.

La sécheresse s’accentue dans le département, ainsi un nouvel arrêté préfectoral en date du 9 août a été publié.

L’interdiction des prélèvements concerne dorénavant les bassins versants du Don-Isac, de la Chère, de Granlieu et de la Maine; une limitation est mise en place pour la Sèvre Nantaise, la Loire aval et l’Erdre en aval de Nort sur Erdre.

Les restrictions pour l’usage de l’eau potable sur les communes de Massérac et Saint Gildas des Bois sont toujours d’actualité.

Xavier Lalande

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.