Cette année, l’accent est mis sur la protection des deux-roues. En Loire-Atlantique et partout ailleurs, 2% de la population utilise ce type de véhicule. Un moyen de transport qui représente à lui-seul 28% des accidents de la route. « Il y a 23 fois plus de chances d’être une victime mortelle sur la voie publique lorsque l’on est utilisateur de deux-roues » rappelle Jean Daubigny, préfet de la région Pays de la Loire. 

A l’occasion de cette semaine, 130 opérations seront menées par la Gendarmerie vers tous les publics, les deux-roues mais également les automobilistes. Et pour cause, le travail reste encore long et notamment en matière d’alcoolémie. En Loire-Atlantique, 80% des accidents mortels de la route ont pour cause un taux d’alcoolémie supérieur à 2 grammes.

Par ailleurs, dans cette lutte contre l’insécurité routière, les jeunes sont une des premières cibles. Dans notre département, les 18-24 ans représentent 10% de la population totale. En 2009, cette même tranche d’âge représentait 25% des tués sur la route. Autrement dit, à chaque mois qui passe, il y a deux décès de jeunes entre 18 et 24 ans pour cause d’insécurité routière.

La semaine de la mobilité et de la sécurité routière, c’est jusqu’au 22 septembre. Préventions mais également sanctions vont ponctuées ce temps fort national. Le but : une modification durable des comportements.

Eugénie Cohen

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.