La récente réforme de la garde à vue a été saluée par l’ensemble de la profession d’avocat en France. Tout n’est toutefois pas si rose dans l’univers judiciaire français. En témoigne la grève entamée en décembre par l’ordre des avocats de Nantes. La stagnation depuis 2004 de l’aide juridictionnelle et les moyens alloués à la justice restent les principaux points de mécontentement des avocats.

Philippe Joyeux, bâtonnier de l’ordre des avocats de Nantes, revient sur le concept de l’aide juridictionnelle et ses modalités pratiques. Il explique également en détail les revendications des avocats et les suites possibles du mouvement de grève entamé le 15 décembre dernier.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.