Philippe Rochot, ancien otage au Liban, dépeint sa réalité de reporter


Dépeindre des réalités vécues, porter des témoignages et rendre perceptible les contextes géopolitiques au regard d’une expérience de terrain, Philippe Rochot se passionne pour le monde qui l’entoure.

L’ex-otage et grand reporter s’est adressé au public nantais vendredi 3 décembre 2010 lors d’une conférence intitulée « Du Liban à la chine, les médias et l’islamisme » organisée par l’Observatoire universitaire des médias.

En mars 1986, le journaliste est envoyé à Beyrouth, au Liban, par la chaîne de télévision France 2. Il part couvrir la mort d’un otage français, le chercheur Michel Seurat, enlevé par le Jihad islamique. Trois jours plus tard, Philippe Rochot fait lui aussi l’objet d’un enlèvement avec son équipe. L’homme passera trois mois en détention sous la coupe de ses ravisseurs. Philippe Rochot exerce toujours son métier pour France 2. Son récit, «  Dans l’Islam des révoltes », est  publié aux éditions Balland.

Homme de terrain, Philippe Rochot s’exprime au micro de Radio Prun’ et revient sur son expérience de grand reporter et les changements inérents au métier.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.