A l’occasion de la journée de la liberté de la presse, retour sur une rencontre avec Déo Namujimbo journaliste réfugié et la MDJ.

Il y a quelques semaines, Déo Namujimbo, journaliste congolais réfugié politique en France, intervenait au lycée des Bourdonnières, dans l’agglomération nantaise. Il était accompagné de Darline Cothière, en charge de l’opération « Renvoyé Spécial » à la maison des journalistes, où Déo a trouvé refuge depuis qu’il a fuit son pays. Critique à l’égard des dérives des autorités politiques et militaires en République Démocratique du Congo, il a échappé à la mort à plusieurs reprises. En novembre 2008, son frère également journaliste au Congo se fait assassiner. Craignant pour sa vie et celle de sa famille, Déo Namujimbo, a donc du se résoudre à 50 ans, à quitter son pays. Avec la maison des journalistes, il intervient dans les établissements scolaires pour parler de son Pays et évoquer les événements qui l’ont conduit à se réfugier en France. Un témoignage poignant, qui ce jour là, n’aura pas laissé les lycéens insensibles.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.