Ce week end, Nantes se dote d’un outil à la mesure des ambitions portées par ses politiques. A l’aune des tractations passées, projet ambitieux, La Fabrique attise la curiosité et suscite le débat.

 

Le complexe nantais ouvre ses portes à deux pas des Nefs sur l’Ile de Nantes, au sein du quartier de la création. Le cube indus, dans sa version métallique, servit autrefois à protéger les employés des chantiers navals lors des bombardements nazis. Le bâtiment jouxte aujourd’hui les Machines de l’Ile et son lot de promeneurs.

 

Dix ans de réflexion auront donné raison à la mobilisation des militants et des acteurs réunis au sein d’un comité de consultation. A l’arrivée, cinq associations pilotent le lieu et occupent l’espace articulé sur quatre étages et réparti sur 4900m2: Apo33, Mire, Microfaune, Trempolino et Songo .

 

Stéréolux au service du projet a Fabrique

 

Au cœur de La Fabrique, l’équipe de l’Olympic investit Stereolux et reprend ses marques dans une version optimale. La SMAC, la salle de musique actuelle désormais inscrite dans le tout numérique, s’invite dans le quotidien des nantais et se décline en deux volumes : une salle de 400 places pour la Micro et la Maxi, dotée d’une capacité de 1200 places. Cet espace devrait accueillir à terme près de 140 concerts, des performances, des spectacles multimédia et des expositions.

 

Si la mobilisation est forte autour du bâtiment, des associations nantaises s’inquiètent aujourd’hui, de voir concentrer les moyens mis à disposition pour cet équipement flambant neuf. La Fabrique s’est ainsi vue amputée, pour raison budgétaire, d’une salle entièrement dédiée aux activistes de la scène nantaises, ouverte aux associations soucieuses d’élargir le champ de la programmation.

Des solutions sont étudiées, la municipalité propose ainsi de contribuer directement aux surcoûts et pourrait venir en aide aux organisateurs de concerts.

 

Eric Boistard, directeur de Stereolux, se dit soucieux de préserver cet équilibre. Il répondait à ces questions lors d’un Ghetto-Blaster tout spécialement dédié au projet Stereolux.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.