Publié par Radio G! - Le 13/04/2021

Radio G! complice d’un canular médiatique

Jeudi 1er avril, Radio G! recevait John Young, un entrepreneur angevin qui veut « Rouvrir les mines de Trélazé pour extraire des terres rares locales et bio sourcées, le tout à destination de la tech angevine ». Un canular radiophonique qui s’inscrit dans un projet artistique visant à dénoncer les « Assises de la transition écologique » lancé par la mairie d’Angers.

« La solution à la crise écologique viendra d’un smart reboot par les greentech. A nous de devenir A.I.-first pour être résilients, c’est ça écrire Angers. TECH-ology est une start up qui design la réouverture des mines de Trélazé pour assurer à la tech angevine une souveraineté des matières premières en métaux rares – parce que disrupter est sûrement le seul moyen de ne pas se faire disrupter. » C’est l’idée proposée et publiée par John Young sur le site écrivons.angers.fr

Un canular validé par un compte twitter et un vrai rendez-vous le 1er avril dans L’Oreille Curieuse sur Radio G! à 18:10 sur le thème « Rouvrir les mines de Trélazé pour extraire des terres rares locales et bio sourcées, le tout à destination de la tech angevine ? »

La factice John Youg critique la conception de la démocratie participative de la ville d’Angers et la vision de l’écologie puis que, fermées en 2014, les
anciennes ardoisières de Trélazé sont devenues une « zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique »

Un Fake repris et validé

« une société défend la réouverture des mines pour extraire des métaux rares utilisées [sic] pour concevoir des projets de haute technologie ». C’est le choix fait le 31 mars 2021, dans l’édition angevine de Ouest-France. Le journal en fait aussi sa manchette de Une, et le met en avant dans toute la ville via les affichettes promotionnelles apposées sur les devantures des tabacs et marchands de journaux.
L’info est par la suite relayé par la revue de presse de la Chambre de commerce et d’industrie du Maine-et-Loire.

Une enquête sur cette affaire a été réalisé par le journaliste Loris Guémart pour le site Arrêt-sur-images révèle le rôle de Radio G! dans ce projet : https://www.arretsurimages.net/articles/ouest-france-fonce-tete-baissee-dans-un-canular

Sollicitées par ASI, ni la rédaction en chef du bureau d’Angers, ni la direction départementale de Ouest-France dans le Maine-et-Loire n’ont répondu.

Retour aux actualités 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.