Le 25 novembre a lieu la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux Femmes. L’association Solidarité femmes Loire-Atlantique se mobilise toute la journée dans les rues de Nantes afin de sensibiliser le grand public à la problématique des violences conjugales et à la nécessité d’améliorer leur traitement judiciaire. A cette occasion, l’association a ouvert ses portes pour expliquer la démarche de cette structure qui vient en aide aux femmes victimes de violence.

 

Fusion de SOS Femmes Nantes et SOS Femmes Châteaubriant

Le manque croissant de moyens financiers de la structure basée à Châteaubriant a entraîné ces jours-ci une fusion entre Nantes et Châteaubriant. Par conséquent, dès le mois de décembre, Solidarité femmes Loire-Atlantique – nouvelle appellation de l’association unifiée – sera regroupée en un seul centre administratif et développera des actions rurales, avec notamment trois rendez-vous par semaine à Châteaubriant.

 

Violences faites aux femmes : quel constat ?

Selon Solidarité femmes Loire-Atlantique, en 2010, 1266 femmes étaient victimes de violence à Nantes. La grossesse, la naissance d’un enfant, le changement professionnel du conjoint ou encore le moment du départ de la femme constituent les situations les plus à risque pour les femmes susceptibles d’être victimes de violences conjugales. La lutte contre les violences faites aux femmes avait été déclarée Grande cause nationale de l’année 2010 par François Fillon. Quel bilan en tire Solidarité Femmes Loire-Atlantique ? Selon Jacqueline Cadio, présidente de l’association, il y a progrès dans les lois elles-mêmes mais pas dans leur application. Il manque une coordination forte entre les associations, la police et la justice.

 

Contacter Solidarité Femmes Loire-Atlantique

L’association accueille les femmes victimes de violence du lundi au vendredi de 9h à 18h, il existe également une ligne d’écoute : 02 40 12 12 40. Solidarité Femmes Loire-Atlantique propose également des places d’hébergement d’urgence pour les femmes victimes de violence.

Au micro d’Alice Bordage : Jacqueline Cadio, présidente de Solidarité femmes Loire-Atlantique.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.