Dû au réchauffement climatique, la banquise perd chaque année des kilomètres de glace, elle a diminué de moitié entre 2000 et 2012.

Des voies s’ouvrent donc dans l’Arctique, aux abords du Canada, au nord de l’Alaska: un chemin idéal pour certains bateaux, qu’il s’agisse de pétroliers, de porte-conteneurs, ou encore de navires de guerre.

Les Etats-Unis tentent depuis 2005 de forcer le passage. Quels sont les enjeux de cette ouverture dans les glaces?

Richard von Dobenik, chercheur en géopolitique et conseiller auprès de Ministère de la Défense, nous éclaire sur ce sujet.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.