Un Franco-Arménien réagit à la loi condamnant la négation du génocide arménien


Mardi le 24 janvier, le Sénat a suivi l’Assemblée nationale en adoptant une loi qui condamne la négation du génocide commis par l’Empire ottoman en 1915 et 1916 contre le peuple arménien. Le nombre des victimes est chiffré entre 1 200 000 et 1 500 000 Arméniens ottomans.

La Turquie a riposté sèchement au vote français : le Premier ministre Erdogan a ordonné la suspension des visites bilatérales, le rappel de l’ambassadeur turc en poste à Paris et l’annulation de tous les exercices et activités militaires avec la France pour protester contre l’adoption de ce texte.

Gérard Bossière, président de Menez-Ararat, une association culturelle des français d’origine arménienne à Nantes, s’exprime dans cette interview au micro de Moritz Holler. Il revient sur le point de vue et les expériences de la communauté des français d’origine arménienne face à ce sujet, il donne son opinion personnelle et critique la mauvaise volonté de l’état turc incapable de surmonter son histoire.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.