Les grèves du lait de l’automne 2009 ont marqué les esprits français et européens. Les motivations : le lait est payé 300 euros les 1000 litres (rémunération comprise), alors que le coût de production pour un producteur laitier traditionnel est de 321 euros. Ce prix de revient ne laisse donc rien à la rémunération du travail et cantonne une majorité de paysans sous le seuil de pauvreté.
Aurélien Frances a rencontré plusieurs acteurs de premier plan. A commencer par les producteurs eux-mêmes.
« Traire plus pour gagner rien », un documentaire de 54 minutes.

Intervenants:

Samuel Potiron, producteur de lait traditionnel (avec le témoignage de sa mère, Marie-Thérèse Potiron).
Gérard Bricaud, producteur de lait bio.
Catherine Laillé, présidente du syndicat « Coordination rurale 44 ».
José Bové, député européen, vice-président de la commission Agriculture au Parlement européen.
Roger Waite, porte-parole de la Commission « Agriculture et développement Rural » à la Commission européenne.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.