La Radio Numérique Terrestre arrive, quel est l’avenir du paysage radiophonique ligérien ?

 
Depuis la naissance des premières radios libres en 1981 jusqu’à aujourd’hui, le paysage radiophonique a connu de nombreuses mutations. À l’image de la télévision (avec l’arrivée de la TNT), la Radio Numérique Terrestre (RNT) était initiallement programmée en France courant 2009. Ce virage technologique n’est pas sans poser des difficultés aux radios associatives et des questionnements quant à la définition d’un nouveau paysage radiophonique. Quels modes de financement ?

 

Pascal Massiot, Loïc Chusseau, Chloé Le Bail, Pascal Bolo, Pierre Boucard et Laurent Michel.


Quel intérêt pour les radios et les auditeurs ? Quel type de récepteur ? Quel impact sur les contenus (diversité et émergence culturelle, information locale…) ? Nous prendrons l’exemple des Pays de la Loire, où une vingtaine de radios associatives se sont fédérées dans la perspective de mutualiser leurs compétences et leurs contenus.

 

Cette situation compliquée pour un certain nombre de radios non commerciales et de proximité a été l’objet d’une table-ronde lors du festival Sonor (édition 2009), le 6 mars de la même année à Nantes.

Intervenants : Chloé Le Bail, conseillère régionale, vice-présidente de la Commission culture de la Région des Pays de la Loire • Pascal Bolo, adjoint au Maire de Nantes • Laurent Michel, directeur de Cameon-dev, fabriquant du récepteur RNT Diabolo • Loïc Chusseau, président de la FRAP, directeur de Jet FM • Pierre Boucard, président du GRAM, directeur de Sun.

 

Modération : Pascal Massiot (Radio Jet FM)

 

Une coproduction Sonor – Jet FM – Trempolino – FRAP Info

Retour aux podcasts Télécharger 0
nop
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.