Professeur Cyclope : la BD a beaucoup d’affinités


L’exposition Dans L’Oeil du Cyclope est visible jusqu’au 6 juillet, tous les jours de 12h30 à 18h30 et le weekend de 14h à 18h30 dans la Plateforme Intermedia de Stereolux.

PROFESSEUR CYCLOPE : LA BANDE-DESSINÉE A BEAUCOUP D’AFFINITÉS

Jusque début juillet, l’équipe de la bande-dessinée numérique Professeur Cyclope expose des installations dynamiques et originales à Stereolux. L’occasion de découvrir que la BD a de l’avenir en dehors du papier.

Photographies de l’exposition 

L’interview de Professeur Cyclope

Sur un grand pan de mur en bois, des petites mouches cyclopes lumineuses apparaissent et disparaissent. Heureusement, la fameuse tapette n’est pas loin. Et nous voilà, harcelant ces pauvres êtres clignotants, avide d’une bonne récompense : celle de voir défiler sous nos yeux un strip, puis un autre. Une histoire.

Un peu plus loin, un homme s’acharne sur un vélo. Pédale, pédale, pédale encore. Face à lui, le récit se dessine.

A ses côtés, un jeune blondinet caresse un renard empaillé. Là encore, à chaque effleurement, sous ses yeux, les images défilent.

« Grâce à Internet, on peut tout hybrider »

Vous êtes au cœur de l’exposition proposée à Stereolux, jusqu’au 6 Juillet, par la joyeuse et délurée équipe de Professeur Cyclope. Habituellement, le professeur vit en ermite, caché derrière ses ordinateurs, crayons, feutres et pinceaux… et nous propose chaque mois, un magazine numérique de bande-dessinée, riche en contenu, original en matière, innovant en animation.

 

Un pan de l’avenir de la bande-dessinée se joue-là. Dans la tanière du Professeur, bunker réaménagé à Nantes, le DY10. Ici, on expérimente, tente, essaye, échoue, s’aventure à nouveau, imagine, projette…

« Grâce à Internet, on peut tout hybrider, tout mixer. Tout est possible, explique l’auteur Fabien Velhman, membre de l’équipe du Professeur. La bande dessinée numérique est encore tâtonnante. Elle attend les auteurs qui vont la transformer. Notre pari, c’est de dire : trouvons de l’argent pour payer les auteurs qui feront de bonnes bandes-dessinées numériques . »

Une exposition interactive pour découvrir des formes variées de narration

Des images qui se transforment en un clic, un récit que l’on lit dans le sens qui nous plaît, une bulle qui s’éternise et nous invite à scroller, scroller encore… Le numérique est un espace plein de possibilités pour les dessinateurs d’aujourd’hui. »Le papier par définition a un format contraint, défini. Sur internet, il n’y a pas de bords, pas de limites. Une image peut faire 1 km de long. Tout ça peut avoir une incidence sur la narration », explique l’auteur Cyril Pedrosa, autre comparse du Cyclope.

Cette exposition est une première pour eux à Nantes. L’occasion de montrer au grand jour leur travail, mais surtout d’inviter à la réflexion sur les liens entre numérique et bande-dessinées. A Stereolux, le temps d’un mois, le public peut découvrir les différentes applications numériques de la bande-dessinée Professeur Cyclope en parcourant les numéros à disposition sur des écrans tactiles, mais surtout à travers les installations ludiques les visiteurs pourront réaliser par eux-mêmes combien ce média peut être créatif et interactif.

L’exposition a ce mérite de montrer de nouveaux modes de narration, d’inviter à une autre lecture, d’hybrider les formes.

Cyril Pedrosa et Fabien Velhman en interview

Dans le Ghetto Blaster du 2 juin, nous recevions les auteurs et dessinateurs Cyril Pedrosa et Fabien Velhman. Ils reviennent avec nous sur cet essor du numérique, les possibilités qu’il offre, les contraintes économiques qu’il impose, et nous présentent l’exposition et leurs travaux. (Ré)Ecoutez leur interview ci-dessus.

L’exposition Dans L’Oeil du Cyclope est visible jusqu’au 6 juillet, tous les jours de 12h30 à 18h30 et le weekend de 14h à 18h30 dans la Plateforme Intermedia de Stereolux.

Sur un grand pan de mur en bois, des petites mouches cyclopes lumineuses apparaissent et disparaissent. Heureusement, la fameuse tapette n’est pas loin. Et nous voilà, harcelant ces pauvres êtres clignotants, avide d’une bonne récompense : celle de voir défiler sous nos yeux un strip, puis un autre. Une histoire.

Un peu plus loin, un homme s’acharne sur un vélo. Pédale, pédale, pédale encore. Face à lui, le récit se dessine.A ses côtés, un jeune blondinet caresse un renard empaillé. Là encore, à chaque effleurement, sous ses yeux, les images défilent.

« Grâce à Internet, on peut tout hybrider »

Vous êtes au cœur de l’exposition proposée par la joyeuse et délurée équipe de Professeur Cyclope. Habituellement, le professeur vit en ermite, caché derrière ses ordinateurs, crayons, feutres et pinceaux… et propose chaque mois, un magazine numérique de bande-dessinée, riche en contenu, original en matière, innovant en animation. Un pan de l’avenir de la bande-dessinée se joue-là. Dans la tanière du Professeur, bunker réaménagé à Nantes, le DY10. Ici, on expérimente, tente, essaye, échoue, s’aventure à nouveau, imagine, projette…

Cette exposition est une première pour eux à Nantes. L’occasion de montrer au grand jour leur travail, mais surtout d’inviter à la réflexion sur les liens entre numérique et bande-dessinées. A Stereolux, le temps d’un mois, le public peut découvrir les différentes applications numériques de la bande-dessinée Professeur Cyclope en parcourant les numéros à disposition sur des écrans tactiles, mais surtout à travers les installations ludiques les visiteurs pourront réaliser par eux-mêmes combien ce média peut être créatif et interactif.

L’exposition a ce mérite de montrer de nouveaux modes de narration, d’inviter à une autre lecture, d’hybrider les formes.

Les auteurs et dessinateurs Cyril Pedrosa et Fabien Velhman en interview dans le Ghetto Blaster du 2 juin. Ils reviennent sur l’essor du numérique, les possibilités qu’il offre, les contraintes économiques qu’il impose, et présentent l’exposition et leurs travaux.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.