Le procureur a requis la relaxe ce mercredi à l’encontre du gardien de la paix qui comparaissait depuis hier devant le tribunal correctionnel de Nantes.

D’après le ministère public, si l’homme est bien celui qui a mutilé le jeune Pierre par un tir de flash ball dans une manifesfation en novembre 2007, il a agi sur ordre de sa hiérarchie et n’est donc pas responsable pénalement. Le jugement a été placé en délibéré au 3 avril.

En début d’après-midi, devant le Palais de Justice, un rassemblement d’un collectif contre les violences policières étaient organisé, plus de 200 personnes y ont participé.

Le témoignage du jeune blessé en 2007 Pierre Douillard et de Dominique Guibert secrétaire général de la Ligue des Droits de l’Homme dans le sujet ci-dessous.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.