Première édition du Pôle Poésie saison 2009-2010 : Lecture-rencontre avec le poète Nicolas Pesquès


Le 1er décembre 2009, la poésie était à l’honneur à l’Université de Nantes avec un invité de marque, l’auteur contemporain Nicolas Pesquès, poète inspiré par la face nord d’une colline ardéchoise.

Nicolas Pesquès ou La Face nord de Juliau paru en septembre dernier chez André Dimanche éditeur…
Né en 1946, reconnu par ses pairs comme l’écrivain Louis-René Des Forets, Nicolas Pesquès n’a cessé durant ces trente dernières années d’interroger et questionner cette colline, le mont Juliau.
Le chantier poétique  ouvert en 1980 a donné lieu à une première parution en 1988 aux éditions André Dimanche « La face nord de Juliau ».

Depuis trente ans,  Nicolas Pesquès explore inlassablement ce paysage frontalier et décline ses travaux d’écriture concrète en sept volumes. L’auteur poursuit son aventure poétique à travers vers et proses et ce, autour d’un seul et même motif, Juliau, la face nord de cette colline ardéchoise qui jouxte l’habitation du poète, prétexte à l’écriture et à une inspiration singulière. 

Invité ce 1er décembre pour la deuxième édition du Pôle Poésie par l’Université de nantes et la Maison de la Poésie de nantes, le public était venu en nombre pour assister à la rencontre- lecture, présentée à cette occasion par Aurélie Loiseleur, Maître de conférences à l’Université de Nantes en lettres modernes.

 

EXTRAITS

« Juliau d’un côté, lui-même de l’autre

le noyau dur de l’apparence ressemble à un miroir

avec cette facilité qu’il a de trancher

de détruire ce qu’il tranche

ni ici ni là écrire ne se peut

mais franchir l’aigu, l’immédiat

garder un oeil dans la phrase

en discontinuant

 

Je n’ai pas bougé mais quelque chose s’est retourné. Le corps est devenu grammatical. Curieusement il parle plus vite, il oublie plus facilement. Il a rompu avec l’identité. Il fête cette rupture. La souterraine, la dissonnante.

Quand la colline est-elle le plus ce qu’elle est ? Où passe le fil de l’eau, le miroir de la hache ?

Voici la profondeur et voici le jaune. Ce n’est plus un écho ni une frappe mais quelque chose de vissé, un assemblage. On peut les avoir sur la même photo. »

 

Nicolas Pesquès, extrait de La Face nord de Juliau, sept, (André Dimanche éditeur, 2009)

 

Nicolas Pesquès était en direct sur l’antenne de Radio Prun’ pour nous souffler ses proses et son œuvre poétique.

Pour en savoir plus sur cet auteur :

 

Un atelier d’écriture poétique, animé par Christine Bloyet (association Feuilles d’herbe), sera proposé aux étudiants et aux personnels de l’Université de Nantes, à partir de janvier 2010.

Renseignements et inscription auprès de la Direction culture et initiatives

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.