Philippe Grosvalet préside aujourd’hui sa première session en tant que Président du Conseil Général de Loire-Atlantique. L’occasion pour Fidélité de revenir sur son parcours, ses convictions politiques a propos des sujets de société tels que la laïcité, le Hellfest, etc.

Nazairien d’origine, le nouveau Président socialiste du Conseil Général reste un ardent défenseur de l’égalité et de la justice sociale, tout autant que de la laïcité. Interrogé sur ce sujet, il estime que la religion a sa place dans la sphère privée mais qu’en place publique, il en va autrement.
Pourtant en Loire-Atlantique, près de 40% des collégiens sont scolarisés dans un établissement catholique. Philippe Grosvalet reste quant à lui attaché à l’enseignement public, laïc et gratuit, mais n’entend evidemment pas défavoriser les autres collégiens ni les institutions privées.

Un attachement à l’égalité qui amène Philippe Grosvalet a se déclarer favorable à l’adoption par les couples homosexuels, dans un soucis « d’égalité des droits« .

Concernant le Hellfest, le Président du Conseil Général estime que tout intervention politique dans une manifestation artistique relève du totalitarisme, mais rappelle que les organisateurs ont été mis devant leurs responsabilités de vérifier que le droit est respecté.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.