Six syndicats (CGT, la CFDT, CFTC, Solidaires, FSU, Unsa) ont appelé à manifester jeudi 24 juin contre le projet de réforme des retraites.

Très forte mobilisation à Nantes, 35 0000 personnes ont défilé. Plus de 200 000 manifestants dans tout l’Ouest de la France.

Annoncée le 15 juin par le Ministre du Travail Éric Woerth, la réforme des retraites comporte une vingtaine de mesures. Elle prévoit de ramener le système français de retraite, actuellement déficitaire de 32 milliards d’euros, à l’équilibre en 2018.

Ces mesures devraient permettre de réduire de près de 50 % le déficit. S’y ajouteront 4 milliards d’euros d’économies supplémentaires réalisées dans la fonction publique et 4,4 milliards de recettes en plus, via la taxation des hauts revenus et des revenus du capital.

Concrètement, l’âge légal augmentera chaque année de 4 mois à partir de la génération née en 1951 pour être porté à 62 ans en 2018 pour tout le monde.

Dans la réforme portée par le gouvernement, le recul de l’âge de la retraite n’est qu’une mesure parmi d’autre mais essentielle selon Isabelle Mercier, responsable de l’Union Départementale CFDT de Loire-Atlantique. La pénibilité est également jugée importante par Yves Ardil, le secrétaire CGT sud Loire.

Lors de cette manifestation, les enjeux pour les syndicats étaient importants. L’objectif : être le plus nombreux possible dans les rues pour faire reculer le gouvernement.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.