MOZART ET CAETERA

Quand musique et littérature se rencontrent

« Cette musique de désolation, criant du plus profond de l’être, le terrifiait en le charmant. Jamais, sans que de nerveuses larmes lui montassent aux yeux, il n’avait pu se répéter « les Plaintes de la jeune fille », car il y avait dans ce lamento, quelque chose de plus que de navré, quelque chose d’arraché qui lui fouillait les entrailles, quelque chose comme une fin d’amour dans un paysage triste. « Huysmans, A Rebours, Sur le lied de Schubert (Chapitre XV)

Loin d’être éloignées, musique et littérature sont au contraire deux amies familières. Quand les compositeurs fréquentent les écrivains, cela donne des compositions qui rendent hommage à la poésie de ces derniers. La réciproque est vraie aussi, puisque plusieurs écrivains ont usé de leur plume pour louer le talent musical et le génie créateur des musiciens. Durant une heure, cette émission relate les quelques grandes amitiés qui ont permis de fédérer les deux arts.

Illustration : Wagner & Baudelaire

Crédit Image : EC

Playlist

Richard Strauss – Ainsi parlait Zarathoustra – Introduction

César Franck – Sonate pour violon et piano en La majeur (extrait)

Richard Wagner – Tannhaüser – Ouverture

Maurice Ravel – Trois poèmes de Mallarmé – « Soupir »

Igor Stravinsky – Le Sacre du Printemps – « Rondes Printanières »

Wolfang Amadeus Mozart – Les Noces de Figaro

Franz Schubert – La Jeune fille et la Mort (extrait)

Richard Strauss – Salomé – « La Danse des sept voiles »

Duke Ellington – Chloe

MOZART ET CAETERA

Quand musique et littérature se rencontrent

« Cette musique de désolation, criant du plus profond de l’être, le terrifiait en le charmant. Jamais, sans que de nerveuses larmes lui montassent aux yeux, il n’avait pu se répéter « les Plaintes de la jeune fille », car il y avait dans ce lamento, quelque chose de plus que de navré, quelque chose d’arraché qui lui fouillait les entrailles, quelque chose comme une fin d’amour dans un paysage triste ».

Huysmans, A Rebours, Sur le lied de Schubert (Chapitre XV)

Loin d’être éloignées, musique et littérature sont au contraire deux amies familières. Quand les compositeurs fréquentent les écrivains, cela donne des compositions qui rendent hommage à la poésie de ces derniers. La réciproque est vraie aussi, puisque plusieurs écrivains ont usé de leur plume pour louer le talent musical et le génie créateur des musiciens.

Durant une heure, cette émission relate les quelques grandes amitiés qui ont permis de fédérer les deux arts.

Illustration : Wagner & Baudelaire

Crédit Image : EC

Playlist

Richard Strauss – Ainsi parlait Zarathoustra – Introduction

César Franck – Sonate pour violon et piano en La majeur (extrait)

Richard Wagner – Tannhaüser – Ouverture

Maurice Ravel – Trois poèmes de Mallarmé – « Soupir »

Igor Stravinsky – Le Sacre du Printemps – « Rondes Printanières »

Wolfang Amadeus Mozart – Les Noces de Figaro

Franz Schubert – La Jeune fille et la Mort (extrait)

Richard Strauss – Salomé – « La Danse des sept voiles »

Duke Ellington – Chloe

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.