Marie-Bertille Couëdel : un projet d’un établissement d’établissement innovant


Une alternative à l’enseignement classique, c’est ce que propose le projet Célestin, mettre en place un établissement scolaire sous la pédagogie Freinet.

Marie Bertille Couëdel, présidente de l’association « Pour un collège lycée public innovant à Nantes », milite pour l’ouverture d’un établissement secondaire dans l’agglomération nantaise.

Développée par Célestin Freinet, cette pédagogie existe depuis les années 20 et entend proposer une ouverture, une autonomie et un travail individualisé aux élèves. Organisé différement des établissement traditionnels, cet enseignement se divise en cycle et non plus en niveau et fournit un apprentissage de la démocratie et de la citoyenneté.

Dans ce collège-lycée, pas moins de 250 élèves pourrait être inscrits, pour des classes allant de la 6ème à la terminale. Le nombre d’enfants par classe se situera aux alentours de 25 pour le collège et de 30 pour le lycée, un chiffre plus bas que la moyenne pour des raisons d’organisation. A l’heure actuelle, un dizaine d’établissement propose un enseignement différent du traditionnels (à Caen, Grenoble, Poitiers ou Marseille).

Le rectorat, tout comme le Minsitère de l’Education Nationale, les collectivités locales et l’inspection d’Académie devront se prononcer pour ou contre l’ouverture de l’établissement.

Tous les enfants situés dans le périmètre ainsi que élèves en rupture scolaire pourront s’inscrire.

Pour Marie Bertille Couëdel, il s’agit d' »une réponse parmi d’autres aux situations d’échec scolaire« .

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.