Le torchon brûle entre les magistrats français et le Président de la République. Aucune audience n’aura lieu cette semaine à Nantes, exceptées celles urgentes en matière de détention. Des assemblées générales ont lieu et une journée de manifestation est prévue ce jeudi 10 février.

La cause de cette grève: les déclarations de Nicolas Sarkozy dans l’affaire de la disparition de Laëtitia. Celui-ci évoquait des « dysfonctionnements graves » en matière de suivi du suspect n°1, récidiviste et annonçait des sanctions.

Les magistrats dénonce, eux, un manque de moyens en matière de probation et d’insertion.

Eclaircissements avec Andrée Georgeault, représentante du syndicat de la magistrature à Nantes.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.