Les bons comptes de l’immigration : les étrangers font gagner de l’argent à l’Etat français


Sortie en 2009, une étude économique a prouvé que la balance financière de l’immigration est positive pour l’Etat français et l’économie nationale. Plus concrètement, les étrangers reversent plus d’argent -via les impôts et taxes à la consommation, les impôts locaux, les cotisations sociales, etc- qu’ils n’en reçoivent à titre d’aide. Ainsi, pour 60 milliards d’euros reçus par l’Etat, ce dernier subventionne les immigrés à hauteur de 47 milliards d’euros parmi lesquels les retraites, le RMI, les allocations chômages et familiales ou encore les frais de santé et d’éducation.

Mais le bilan de cette étude est plus vaste. Elle a prouvé que l’immigration assure à l’économie française une vitalité dont elle ne saurait se passer. D’une part, les étrangers consomment beaucoup. Et les infrastructures de notre pays sont dépendantes de cette main-d’oeuvre: dans les hôpitaux de banlieue, un médecin sur deux est étranger, 42% des personnels d’entreprise de nettoyage ne sont pas français, etc. En marge, l’étude rappelle que l’immigration a également influencé note culture en rappelant les prouesses sportives, musicales et intellectuelles des étrangers pour la France. Pour mieux comprendre ces chiffres et connaître les raisons de ce bilan économique, Prun’ a contacté Xavier Chojnicki.

Spécialiste de l’économie, il a dirigé l’étude menée par des chercheurs de l’Université de Lille-II pour le compte du Ministère des affaires sur le coût de l’immigration pour l’économie française. Xavier Chojnicki répond à Francis Chevré.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.