Les archives diplomatiques délocalisées


Les archives diplomatiques de l’Université de Nantes sont en passe d’être délocalisées à Paris, à la Courneuve.

En 2010, 530 étudiants et chercheurs, dont 150 étrangers ont planchés sur 9000 documents. L’université de Nantes compte aujourd’hui l’un des laboratoires de recherche dédiés à l’histoire des relations internationales les plus réputés de France.

Les réactions sont vives face à ce projet proposé par la direction des archives. Une pétition circule pour que les fonds restent à Nantes. Des voix se font entendre, comme celle du professeur d’histoire et directeur du Centre de recherche en Histoire Internationale et Atlantique de Nantes, Michel Catala au micro de Morgane Sertori.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.