Avec sa campagne de fouille archéologique, Rezé fait parler d’elle. Depuis 2005, des archéologues enquêtent sur les vestiges du port antique de la ville, dite Ratatium à l’époque gallo-romaine. Ainsi, ce projet de fouille urbaine nous propose un véritable voyage dans le temps, depuis l’époque augustéenne jusqu’à Louis XV.

Outre la découverte d’un port, de bains publics ou encore de deux nécropoles, de nouvelles pièces se sont ajoutées au puzzle. En effet, le métier de l’archéologue, si méticuleux soit-il, réserve bon nombre de surprises. Ophélie de Peretti, archéologue territoriale de la Ville de Rezé, nous confesse que la cité antique aurait été une grande productrice de cervoise. Par ailleurs, des graines de calebasse venues d’Inde ont été également retrouvées. Une preuve de l’étendue commerciale du port antique de Ratatium

Le maire de Rezé, Gilles Retière, soutient ce projet depuis presque 30 ans. Pour lui, il ne fait aucun doute que ces fouilles sont les moyen de valoriser l’agglomération. Actuellement, l’objectif est de constuire un centre d’interprétation du patrimoine de façon à aiguiller les visiteurs.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de Saint-Lupien pour la dernière visite gratuite du 8 juillet à partir de 17h30. A noter que le programme de fouille se projette dant trois années supplémentaires  minimum. Affaire à suivre…

Eugénie Cohen

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.