Les prix des céréales ont été multiplié par 2 depuis l’été dernier. Ce constat a dominé les sujets de discussion du congrès ORAMA qui a rassemblé mercredi à Marseille les représentants des céréaliers de toute la France. Ils représentaient les grandes cultures de  céréales à grain (comme le blé, le maïs , mais également la tournesol, le colza et les pois).

Pour Christiane Lambert, présidente de la FDSEA du Maine et Loire mais également première vice-présidente de la FNSEA au niveau national, la mauvaise climatologie mondiale reste une des premières raisons, mais certainement pas la seule.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.