L’exploitation sexuelle des mineurs


D’après le premier Rapport mondial sur l’exploitation sexuelle publié en janvier par la Fondation Scelles, entre 40 et 42 millions de personnes se prostituent dans le monde. 80% des prostitués sont des femmes ou des fillettes. Et les trois-quarts ont entre 13 et 25 ans. Quelques chiffres viennent d’abord souligner l’ampleur du phénomène : neuf individus sur dix se prostituant, dépendent d’un proxénète. En Europe occidentale, 1 à 2 millions de personnes se livrent à la prostitution, en majorité des migrantes, «victimes de la traite des êtres humains».
Parmi la trentaine de pays étudiés, la France se caractérise par une prostitution de plus en plus «essaimée». D’abord présente dans les plus grandes agglomérations, sur les axes de déplacement et dans les zones frontalières, elle a fait son apparition dans des agglomérations de taille moyenne. Des villes, elle se déplace en périphérie, dans les zones forestières (notamment en Ile-de-France), au bord des routes ou sur les parkings.
Si les mineurs se prostituent pour parvenir à un besoin alimentaire ou matériels, diminuer le nombre de prostitués dans le monde reste un combat pour de multiples associations.

Laurence Alibert, directrice de l’ACPE, Association Contre la Prostitution des Enfants, revient sur les chiffres marquants de ce premier Rapport mondial sur l’exploitation sexuelle qui touche tout particumièrement les mineurs dans le monde.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.