Consommant plus de poissons que la mer ne peut nous en offrir, les ressources annuelles de poisson s’épuisent de plus en plus tôt chaque année.

Lundi 13 juin 2011 se déroulait le Fish Dépendance Day. Ce jour n’est pas la célébration de l’obtention de l’indépendance de la Nation des poissons, mais la date à partir de laquelle les pêcheurs français ne peuvent plus piocher dans les eaux territoriales françaises pour vendre du poisson aux consommateurs. Depuis le 13 juin, et cela jusqu’en 2012, nous dépendons entièrement des poissons étrangers.

Un rapport accable la Politique Commune de la Pêche (PCP) de l’Union européenne. 

Selon un rapport de l’association Ocean2012 et du think-thank New Economic Fundation, nous puisons plus dans les stocks de poissons qu’ils ne sont capables de se reconstituer. Surpêche, dictature de la consommation, et politique électoraliste, le rapport dénonce le manque de volonté politique pour enrayer les dérapages de l’aquaculture et de la pêcherie. Les ressources halieutiques s’amenuisent d’années en années, ce qui pousse la date du « Fish Dépendance Day» à être de plus en plus précoce. Depuis 1990, ce sont ainsi 2 mois de pêche en moins à cause de la pêche.

Stéphan Beaucher, co-auteur du rapport et auteur du livre paru en mai dernier « Plus un poisson d’ici 30 ans ? Surpêche et désertification des océans » aux éditions Les Petits Matin, tire la sonnette d’alarme auprès du public et préconise une réforme de la Politique Commune de la Pêche au micro de Youness Rhounna.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.