Le Conseil général de Loire Atlantique a réaffirmé sa décision de ne pas engager les travaux de restructuration du collège Jean Monnet de Vertou, ainsi que sa fermeture en 2015.

D’après Martin l’Hostis, conseillère générale du canton de Vertou, cette décision est motivée par la vétusté du collège Jean Monnet, et la stagnation démographique de la population scolaire de la ville de vertou.

Des solutions alternatives sont proposées par le Conseil Général, pour palier la fermeture de Jean Monnet selon sa vice présidente déléguée à l’éducation, Catherine Touchefeu.

Cependant, ces solutions ne semblent pas satisfaire les parents d’élèves et les enseignants, qui demandent un moratoire pour la décision de fermeture de l’établissement en 2015, comme le souligne Jean-Dominique Turgis, parent d’élève et membre du comité pour le maintien de 2 collèges publics sur le secteur scolaire de vertou.

Un bras de fer se profil donc entre le Conseil général, et le comité qui regroupe les représentants de parents d’élèves et enseignants, du collège Jean Monnet. Surtout que c’est derniers contestent les chiffres fournis sur la dégradation démographique et la baisse des effectifs scolaire, sur le secteur de vertou.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.