Le lieu de diffusion alternatif, le Fouloir a été expulsé le 14 janvier dernier, après 5 années de concerts et de débats publics. Le Fouloir possède également un local de répétition, des ateliers de mécanique et de sérigraphie. Le problème : le Fouloir squattait depuis toutes ces années deux maisons abandonnées à Saint-Herblain. Et un squat reste illégal. 

Après un dernier concert le samedi 8 janvier, le Fouloir a donc fait l’objet d’une expulsion vendredi 14 janvier en matinée. En début d’après-midi, les représentants de l’association Les Loubards Pédés gérant le Fouloir et une soixantaine de sympathisant sont venus manifester à l’hôtel de ville de Saint Herblain. Ils reprochent à la commune son manque de soutien et d’accompagnement. Du côté de la Ville, il s’agit d’une  »occupation sans droit, avec l’organisation de spectacles, en dehors de toutes règles de sécurité », en ajoutant qu’aucune demande précise n’a été formulée par l’association.

Mélissa Meunier, l’une des 7 responsable du Fouloir, nous explique la situation plus qu’inconfortable dans laquelle se trouve ce lieu de spectacle.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.