Comment les étudiants étrangers vivent-ils leur année d’étude en France?


Erasmus fête ses 25 ans. Le programme d’échange Européen permet le départ de nombreux étudiants dans des pays membres de l’UE, de l’Espace économique européen ou dans les pays en procédure d’adhésion à l’Union.

« Un semestre entier à faire la fête non-stop dans un autre pays ! »
Pour certains, Erasmus prend des allures de longues vacances à l’étrangers, dont on revient en ayant acquis la langue du pays, et le renforcement (voir la destruction) du foie. Mais plus qu’une grande fête, ce programme est en réalité une manière de s’ouvrir l’esprit, de rencontrer des étrangers, de voyager, de connaître la culture, les mœurs et de découvrir d’autre façon de penser, autant dans la vie quotidienne que dans la matière que l’on vient étudier.

Erasmus permet en effet de se construire, loin de sa famille, auprès d’autre étudiants de nationalités et traditions différentes. Comme tout long voyage, le programme aide au développement de l’autonomie, de la capacité d’adaptation et de prise de responsabilité. Mais il est également créé pour faire grandir la culture Européenne et un sentiment d’appartenance à celle-ci, tout en favorisant les entreprises internationales, puisque aujourd’hui, parler l’anglais en plus de sa langue maternelle n’est plus tout à fait suffisant, face à la mondialisation.

A L’UCO, le Centre International d’Etudes Françaises (CIDEF) accueille les étrangers ne faisant pas partie du programme Erasmus et faisait sa 65ème rentrée à l’université catholique d’Angers. Il accueillait cette année 452 étudiants de 33 pays différents.

Cet organisme permet aux étrangers venus faire leurs études en France, d’apprendre le français grâce à des cours adaptés au niveau de chacun. Les étudiants fraichement arrivés en France sont pris en charge en fonction de leurs besoins : appartement ou familles d’accueils, aide à l’acquisition des différents papiers nécessaires à la vie étudiante, conseils lorsque survient des problèmes d’ordres matériels, physiques ou psychologiques…

Il prend également très à cœur son rôle de médiateur entre les cultures, cherchant à faire découvrir la culture française en organisant des excursions en France, à permettre des rencontres entre français et étrangers, mais surtout à informer au mieux des évènements angevins à ne pas rater.

Radio Campus Angers a rencontré quelques étudiants étrangers, qui ont accepté de parler de leur expérience en France. Si le voyage leur plait, ils ont néanmoins exprimé, pour la plupart, le même regret : celui de ne pas rencontrer assez de français.

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.