3ème journée de manifestation contre la réforme des retraites


Le 7 septembre dernier, les rues nantaises avaient vu défiler, selon les sources, entre 40 000 et 70 000 manifestants. Entre 1,12 million et 2,7 millions au niveau national.

A deux semaines de l’examen du projet du gouvernement par le Sénat, à Nantes la mobilisation en ce 23 septembre reste forte. Entre 30 000 et 80 000 personnes selon la police et les syndicats. La CFDT comptabilise 3 millions de personnes dans les rues en France.

On le rappelle : les députés ont déjà adopté le texte, qui prévoit le passage de l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans et de l’âge de départ à taux plein de 65 à 67 ans.

Reportage dans les rues nantaises : rencontre avec Michel, enseignant, Philippe, fonctionnaire aux impôts et Pierre, lui, travaille dans le privé en tant que responsable dans la distribution de journaux.Des situations professionnelles stables, avec des revenus corrects. Mais malgré tout ils restent inquiéts.

Ce matin à 11h, la CGT bloquait le pont de Pirmil à l’entrée sud de Nantes, perturbant la circulation. Les manifestants sont restés sur place jusqu’à 13 h. Autre action de la CGT, des militants ont muré l’entrée de la permanence parlementaire du député UMP Serge Poignant, à Basse-Goulaine.

Suite à cette mobilisation du 23 septembre, les dirigeants syndicaux auraient déjà convenu de deux nouvelles journées de mobilisation début octobre. Les dates ne sont pas encore définitivement fixées, mais l’une d’elles aurait lieu un samedi pour attirer les salariés du privé. Ce point fait l’objet de dissensions entre syndicats. A suivre.

Photo : Sun

Retour aux podcasts Télécharger 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.