Ce samedi 16 mars donne le top départ de la 12ème édition des Nuits Mandingues. Le festival organisé par l’association Tambour Battant met chaque année en lumière la culture d’Afrique de l’Ouest et en favorise l’accès.

Le projet a été créé par deux passionnés de percussions africaines, David Frabolot et Laurent Menu, souhaitant partager la culture mandingue aussi bien avec des natifs que  des amateurs de cette culture.

Tambour Battant propose depuis 1998, des stages de percussions, de chant et de danses ouvert à tous. L’organisme nantais met aussi un point d’honneur à s’implanter dans les quartiers « dit » difficiles et à rendre ses ateliers accessibles au public en situation de handicap.

Pour valoriser ses actions, Tambour Battant créé en 2005 le festival Nuit Mandingues, évènement qui programme des contes mais aussi des concerts ainsi que des spectacles de danses, et invite des associations militant pour l’accès à la culture africaine.

L’objectif assumé de la programmation est d’allier découverte, diversité et qualité. Cette année l’association propose une semaine entière dédiée aux « Nuits Mandingues » pour découvrir l’Afrique de l’Ouest à travers des artistes locaux tel le groupe Walko, Tibou Cissoko ou la conteuse Assetou Diabaté.

A cette occasion, Tambour Battant  investit Le Balafon et le Café Rouge Mécanique, avant une  grande soirée de clôture le 23 avril à  la Maison de quartier de Doulon.

Cerise sur le gateau, le festival proposera des plats africains, vers la découverte de nouvelles saveurs pour les festivaliers.

Ce samedi 16 mars donne le top départ de la 12ème édition des Nuits Mandingues.

Le festival organisé par l’association Tambour Battant met chaque année en lumière la culture d’Afrique de l’Ouest et en favorise l’accès. Le projet a été créé par deux passionnés de percussions africaines, David Frabolot et Laurent Menu, souhaitant partager la culture mandingue aussi bien avec des natifs que  des amateurs de cette culture.

Tambour Battant propose depuis 1998 des stages de percussions, de chant et de danse ouverts à tous. L’organisme nantais met aussi un point d’honneur à s’implanter dans les quartiers dit « difficiles » et à rendre ses ateliers accessibles au public en situation de handicap.

Pour valoriser ses actions, Tambour Battant crée en 2005 le festival Nuit Mandingues, évènement qui programme des contes mais aussi des concerts ainsi que des spectacles de danses, et invite des associations militant pour l’accès à la culture africaine. L’objectif assumé de la programmation est d’allier découverte, diversité et qualité.

Cette année l’association propose une semaine entière dédiée aux « Nuits Mandingues » pour découvrir l’Afrique de l’Ouest à travers des artistes locaux tel le groupe Walko, Tibou Cissoko ou la conteuse Assetou Diabaté. A cette occasion, Tambour Battant investit Le Balafon et le Café Rouge Mécanique, avant une  grande soirée de clôture le 23 avril à la Maison de quartier de Doulon.
Cerise sur le gateau, le festival proposera des plats africains, vers la découverte de nouvelles saveurs pour les festivaliers

SUN recevait Emilie Laubé, chargée de missions culturelles dans l’association.

Retour aux podcasts Télécharger 0
nop
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.