• Longueur: 8:07 minutes (11.16 Mo)
  • Format: MP3 Stereo 44kHz 192Kbps (CBR)
Durée : 8:07

Après Christine Lagarde ou encore Frédéric Levebvre, c'est au tour d'Alain Juppé de se rendre en Tunisie. Mercredi 20 avril à Tunis, le ministre des affaires étrangères a fait une annonce officielle: la France va débloquer pour la Tunisie - dans les prochains mois - 350 millions d'euros.

 

Il s'agit de relancer l'économie dégradante du pays. Cette somme sera versée à la diplomatie tunisienne via l'Agence française de développement. Elle aura pour but de réduire le chômage qui frappe surtout la jeunesse tunisienne. Pourtant, trois mois après la disparition du régime Ben Ali, le pays connait une situation politique difficile puisqu'il a déja connu 2 ministres à la tête du gouvernement provisoire tunisien.

 

Afin de mieux comprendre les enjeux de cette aide économique, Alexandre Kateb, économiste et directeur du cabinet de conseils et d'analyses "Competence finance" à Paris. Il a répondu aux questions de Aylin Saglam.

 

Photo: Béji Caïd Essebsi, Premier ministre du gouvernement provisoire post-révolutionnaire.

Javascript est nécessaire à la visualisation de cette carte.