Publié par Radio Fidélité Mayenne - Le 31/01/2019

« Le sacrement de la tendresse » : 3 ciné rencontres avec Fidélité Mayenne

 

« Le sacrement de la tendresse » : 3 ciné rencontres avec Fidélité Mayenne
En partenariat avec Film et Lumière, Fidélité Mayenne organise 3 ciné rencontres pour découvrir le film « Le sacrement de la tendresse » de Jean Vannier. 
Les 3 ciné rencontres auront lieu : 
> le 28 février à 20h30 au cinéma Le Palace à Château-Gontier 
> le 3 mars à 20h au cinéma Le Vox à Mayenne
> le 4 mars à 20h au Cinéville à Laval
Chaque séance sera suivie d’une rencontre avec les acteurs de l’Arche. 
Le sacrement de la tendresse 
Aux côtés de mère Teresa, de l’abbé Pierre, de soeur Emmanuelle, Jean Vanier fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental. 
Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste. 
Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des plus faibles. L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental. A l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre. Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure… Aujourd’hui en France, L’Arche accueille plus de 1200 personnes en situation de handicap mental dans 33 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 35 pays avec 147 communautés sur les 5 continents. Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité. Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix. 

En partenariat avec Film et Lumière, Fidélité Mayenne organise 3 ciné rencontres pour découvrir le film « Le sacrement de la tendresse » rendant hommage à Jean Vannier. 

Les 3 ciné rencontres auront lieu : 

> le 28 février à 20h30 au cinéma Le Palace à Château-Gontier 

> le 3 mars à 20h au cinéma Le Vox à Mayenne

> le 4 mars à 20h au Cinéville à Laval

Chaque séance sera suivie d’une rencontre avec les acteurs de l’Arche. 

Le sacrement de la tendresse 

Aux côtés de mère Teresa, de l’abbé Pierre, de soeur Emmanuelle, Jean Vanier fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental. 

Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste. 

Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des plus faibles. L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental. A l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre. Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure… Aujourd’hui en France, L’Arche accueille plus de 1200 personnes en situation de handicap mental dans 33 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 35 pays avec 147 communautés sur les 5 continents. Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité. Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix. 

Retour aux actualités 0
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.